MON ALT

Vous voulez un travail qui contribue à un monde meilleur ? Vous souhaitez trouver un job dans une structure éthique et donner du sens à votre métier ? Faites-vous partie de cette génération transition ? S’il y a un modèle auquel la jeunesse aspire, c’est celui de l’économie sociale et solidaire (ESS) : un monde en ébullition qui gagne à être connu et reconnu… Focus sur les perspectives d’emploi dans l’économie sociale et solidaire.

Lire aussi >> Comment faire une candidature spontanée efficace

1. Définition de l’ESS

définition ess

Le concept d’économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, fondations ou ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale) dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale – Définition du CEDEF (Centre de Documentation Économie Finances).

Pour faire plus simple, au sein de ces entreprises de l’ESS :

  • Le bien-être des employés est aussi important que la recherche de profit ;
  • L’activité principale de la structure est utile et profite à tous ;
  • Les décisions sont prises démocratiquement ;
  • L’homme est en cœur du projet ;
  • La structure favorise et participe au dynamisme économique local et régional.

Les secteurs d’activités des structures de l’ESS sont divers et variés comme la solidarité, l’engagement citoyen, l’action sociale, l’environnement, l’insertion, l’économie circulaire, les sport et loisirs, les arts et spectacles, l’animation, les activités financières et d’assurance, le lien social et familial, les aides soins et services à domicile, le tourisme social et familial. L’ESS est également présente dans les filières d’avenir comme le secteur du « care », la « silver » économie, l’économie verte, les services de proximité, l’économie circulaire…

2. Les opportunités et les offres d’emploi dans l’ESS

emploi ess travailler dans l'économie sociale et solidaire

Avec près de 222 000 établissements employeurs (qui relèvent du droit privé) et 2,3 millions de salariés, l’économie sociale et solidaire représente 10,5 % de l’emploi total en France, et 14% de l’emploi privé (soit 1 emploi sur 8). Avec 78% du volume des emplois, les associations sont le poids lourd de l’économie sociale et solidaire.

Les spécificités et enjeux de l’emploi dans l’ESS : 87% des entreprises comptent moins de 20 salariés, 67% des salariés sont des femmes, 27% des salariés ont plus de 50 ans et seulement 19% ont moins de 30 ans. Dans les 10 ans à venir, un tiers de l’encadrement sera à renouveler dans les structures de l’ESS et notamment dans les mutuelles et les coopératives.

D’autres chiffres pour les cadres (source APEC) :

  • 700 000 départs à la retraite prévus d’ici 2025 ;
  • L’emploi dans l’économie sociale et solidaire a progressé de 26% entre 2010 et 2015 quand l’emploi privé n’évoluait que de 7% ;
  • 15% sont cadres ;
  • Près de 13% des cadres du secteur privé travaillent dans l’ESS ;
  • Plus de 5 000 entreprises sont créées en moyenne chaque année ;
  • 58% des communes comptent au moins un établissement employeur de l’ESS.

Des métiers Cadres très divers :

  • Chargé.e de mission (1 emploi sur 10)
  • Chargé.e de communication
  • Community manager
  • Auditeur
  • Chef de projet
  • Ingénieur
  • Responsable qualité

Pour en savoir plus, téléchargez le guide publié par l’Avise

3. Les entreprises de l’économie sociale et solidaire

structure economie sociale et solidaire

L’ESS : un monde d’initiatives positives et d’entreprises solidaires qui expérimentent, trouvent des solutions, innovent. Pour les trouver, suivez le guide !

Les Chambres Régionales de l’ESS (CRESS) se sont vues confier par l’article 6 de la loi du 31 juillet 2014 (dite « Loi ESS ») la publication et la tenue à jour de la liste des entreprises de l’ESS dont le siège social ou l’un des établissements est situé dans sa région.

Des structures de l’ESS à forte notoriété

  • De grosses structures mutualistes comme l’AG2R la Mondiale, la MACIF, la MAIF, la MGEN ;
  • Des entreprises ayant le statut de coopérative comme Biocoop, le groupe Chèque Déjeuner, le Crédit coopératif ;
  • Des ONG comme la Croix-Rouge ;
  • Des associations de solidarité comme Emmaüs ;
  • Des fondations comme la Fondation de France.

Des structures de l’ESS incontournables (liste non exhaustive)

  • L’AVISE : Agence d’ingénierie pour développer l’Économie sociale et solidaire (ESS) au niveau national depuis 2002, l’Avise anime des programmes d’action couvrant toutes les étapes de la vie d’une structure, de l’émergence à la maximisation de son impact social.
  • Le Labo de l’ESS : le Labo de l’économie sociale et solidaire (ESS), association d’intérêt général créée en 2010, est un think tank qui fait connaître et reconnaître l’économie sociale et solidaire à travers ses travaux, ses publications et ses événements grand public.
  • Le RTES : le Réseau des collectivités Territoriales pour une économie solidaire qui réunit des collectivités locales qui s’engagent autour d’une charte pour le développement de l’économie sociale et solidaire.
  • Le CNCRES : créé en juin 2004, le Conseil National des Chambres Régionales de l’Économie Sociale est le lieu de concertation permanente et de ressources entre ses membres qui sont les Chambres régionales de l’économie sociale et solidaires (CRESS).
  • Le Mouvement associatif : qui est le porte-voix de ces dynamiques associatives. Son ambition est de favoriser le développement d’une force associative utile et créative.
  • ESS France : la Chambre française de l’économie sociale et solidaire.
  • L’ADIE : les personnes à l’écart du marché du travail et n’ayant pas accès au système bancaire classique et qui créent leur entreprise grâce au microcrédit de l’ADIE.

Des structures innovantes de l’ESS

Vous êtes une entreprise de l’économie sociale et solidaire ? Vous souhaitez avoir une présentation de votre structure ou parler de vos projets ? Contactez-moi par mail.

4. Les sites et portails emplois dans l’ESS

sites internet offre emploi économie sociale et solidaire

Il faut savoir que 80% du marché de l’emploi de l’ESS est caché. En plus de répondre aux annonces, il est préférable d’envoyer des candidatures spontanées. Ce secteur d’activité fonctionne beaucoup en réseau, donc pour augmenter vos chances d’y rentrer, participez à des évènements spécifiques autour de l’économie sociale et solidaire, fréquentez des espaces de co-working, programmez des entretiens réseaux et inscrivez-vous à des meetups ou des groupes de dirigeants de l’ESS. En attendant, voici la liste des sites d’offres d’emploi dans l’ESS :

  • Emploi-ess.fr : un site tenu par l’UDES, qui est l’Union des Employeurs de l’Économie Sociale et Solidaire. C’est le site par excellence pour trouver un emploi dans l’ESS.
  • L’APEC : une convention-cadre signée entre l’Apec et le CNCRES engage les deux parties sur des actions d’informations sur l’ESS, de sensibilisation à l’entrepreneuriat social et d’étude et d’observation du secteur de l’ESS.
  • Fuyonsladefense.com : à tester avec le filtre « impact social ».
  • Jobs.makesens.org : des offres principalement à Paris.
  • Auberge.communityforge.net
  • Le Groupe SOS : qui est la plus grande entreprise sociale d’Europe.
  • Le Réseau TEE : qui est le spécialiste de l’emploi environnemental.
  • Le Mouves : qui est le premier mouvement des entrepreneurs sociaux en France, ayant aussi l’ambition de devenir un grand mouvement citoyen pour l’entrepreneuriat social.
  • Orientation Durable : le cabinet de recrutement de l’économie sociale et solidaire et de l’intérêt général.
  • Jetrouveunjobsolidaire.fr
  • Emploisocial.fr
  • Coordinationsud.org : retrouvez les offres d’emplois et de missions dans l’humanitaire / développement.
  • Refedd.org : offres d’emploi, de stage et de service civique du DD & de l’ESS
  • Ash.tm.fr
  • Indeed.fr : même si Indeed n’appartient pas au secteur de l’économie sociale et solidaire, le filtre « ESS » fonctionne bien.
  • Des sites régionaux comme la CRESS PACA ou encore Auvergne-rhone-alpesolidaires.org.

5. Travailler, monter votre projet ou développer votre activité dans l’ESS

emploi ess projet economie sociale solidaire

Pour les jeunes mais aussi pour les personnes en reconversion professionnelle, pour les cadres aux limites du burn-out ou écœurés par l’argent roi, l’ESS apparaît comme une possibilité de donner du sens à sa vie professionnelle, en cohérence avec ses propres exigences éthiques. Être un entrepreneur dans l’ESS c’est développer une activité économique où l’argent est au service de l’humain et non le contraire.

Sachez que de nombreux acteurs et actrices se mobilisent dans votre région : ils proposent des outils et des dispositifs à votre attention ! Ce sont des dispositifs spécifiques à l’ESS portés par des personnes qui non seulement connaissent parfaitement votre région avec ses forces et ses particularités mais qui maîtrisent aussi le monde de l’économie sociale et solidaire.

Les formations

Vous êtes attiré par l’économie sociale et solidaire et vous avez envie d’y travailler ? Il existe, dans l’enseignement supérieur, des formations totalement dédiées à l’ESS. La plupart sont accessibles aussi bien en formation initiale qu’en formation continue. Et il est même possible, parfois, de les effectuer en alternance ou d’obtenir le diplôme par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Parmi ces formations post-bac, on trouve surtout des licences professionnelles (tourisme et économie solidaire à Avignon, droit et gestion des entreprises associatives à Lyon 3 par exemple) ainsi que des masters. On trouve aussi quelques diplômes d’université (comme le DU responsable mutualiste de Paris 1 ou le DU créateur d’activité mention économie sociale et solidaire de Rennes 1). Pour avoir plus d’informations, téléchargez le guide pratique Université et ESS.

Sinon, vous trouverez dans cet article, toutes les formations généralistes sur l’ESS en France, pour tous les publics, tous les niveaux d’étude, et tous les diplômes associés pouvant être obtenus automatiquement grâce à votre expérience professionnelle.

Enfin, vous trouverez ici également toutes les formations ESS en ligne (les MOOC) et les six meilleurs Mooc sur l’entrepreneuriat social selon L’Express.

Les dispositifs nationaux et régionaux d’accompagnement

Il y en a de plusieurs sortes selon votre structure et votre projet (développement, financement…) :

  • Le Transfert de Savoir-Faire (TSF) de l’AVISE
  • Le dispositif CAP’JEUNES de FRANCE ACTIVE
  • Le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA)
  • Le Fonds de confiance de FRANCE ACTIVE
  • Le programme Entreprendre Autrement de RÉSEAU ENTREPRENDRE
  • Les Unions Régionales des SCOP (URSCOP)
  • Le programme P’INS
  • (Liste non exhaustive)

Les hébergements

Ils sont utiles pour tester votre activité ou encore de mobiliser des financements : les couveuses, les incubateurs, les CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi), les pépinières.

Il est essentiel de prendre du temps pour trouver l’accompagnement le plus adapté à votre projet et votre lieu d’implantation. Cette analyse dépend de vos besoins, de votre secteur d’activité, de votre niveau de développement ou de votre structure juridique. Vous pouvez vous faire aider de la CRESS de votre région.

 Personnellement, j’ai découvert l’économie sociale et solidaire il y a un an, quand j’ai postulé pour une offre de Chargée de mission webmarketing au sein d’une chambre consulaire. Même en ayant obtenu le Bac ES (économique et social), je n’avais jamais entendu parler de ce type d’économie. Depuis, je suis réellement convaincue de l’utilité de mon métier et du sens que je veux donner au monde de demain. So Pulse ! 
Connaissez-vous l’ESS ? Avez-vous déjà travaillé dans une structure de l’économie sociale et solidaire ?

Sources

  • Atlas de l’ESS en France et dans les régions, Observatoire national de l’ESS – CNCRES, 2017
  • Enssemble.org
  • Say-yess.com
  • Esspace.fr
  • Carenews.com
  • Blogs.alternatives-economiques.fr
Share: