MON ALT

Comment éviter les pièges lors d’un premier rendez-vous ? Que ce soit dans le milieu professionnel ou personnel, une première rencontre n’est jamais anodine (ni pour vous, ni pour votre interlocuteur). Chacun a un impact sur l’autre. Vous avez le pouvoir d’en faire quelque chose de positif, de négatif ou d’inoubliable. Voici 4 pièges à éviter lors d’une première rencontre.

Lire aussi >> les techniques pour faire une bonne première impression

Déjouez les pièges d’un premier rendez-vous avec Super Mario Bross. Game Over ?

pièges lors d'un premier rendez-vous

1. Le piège de l’amalgame ou du prisme déformant

erreur de jugement

Le prisme déformant ? Mais qu’est-ce que c’est ? « Ffiiiiimple », comme dirait mon ancestral prof de maths ! Le prisme déformant, c’est votre façon de voir les autres en fonction de vos propres filtres de perceptions (un peu comme sur Instagram sauf qu’on ne parle pas du filtre Mayfaire, Rise ou encore Nashville). Et oui, c’est en fonction du langage du corps de votre interlocuteur, du contenu de son discours et la façon dont il vous a répondu que vous vous formez une opinion (qui sera souvent définitive).

Reconnaissons que l’on se base sur ce qu’une personne dégage avant de lui demander un renseignement. Allez-vous vous diriger plutôt vers le Goomba avec sa tête « interdiction d’approcher » ou au contraire un Yoschi qui démontre un « pas de problème, vous pouvez venir me parler » ?

On fait tous des hypothèses sur la personnalité de votre interlocuteur et la façon dont il se comportera à l’avenir. Comprendre déjà ce mécanisme permet déjà de ne pas tomber dans le piège de l’amalgame. Ajoutez donc un #nofilter à chacune de vos rencontres !

2. Le piège de l’imprévu

faire des erreurs premier rendez vous

Les autres vous jugent aussi à la façon dont vous réagissez aux situations qui échappent à votre contrôle. Sachez que ce sont les personnes qui ne vous connaissent pas qui vous jugent le plus durement. Je m’explique. Vous êtes avec une personne que vous connaissez à peine lorsqu’il arrive un imprévu. Votre façon de réagir positivement ou négativement à cet imprévu sera analysé et tranché par votre nouveau collègue.

La plupart de gens apprécient l’optimisme et la gaieté. Si vous vous concentrez sur le côté positif ou amusant d’une situation banale ou désagréable, vous communiquez aux autres que vous êtes capable de prendre les choses avec détachement : un atout social considérable !

3. Le piège tendu par votre interlocuteur

pièges lors d'un premier rendez-vous

Même si vous êtes méfiant par certains comportements de votre interlocuteur, rien de vous oblige à le laisser déterminer la tonalité de votre interaction. En restant souriant et agréable il est probable que vous réussirez à le mettre de meilleure humeur et à donner un cours nettement plus sympathique à la conversation.

Et dans le milieu professionnel, lors des entretiens d’embauche par exemple, il existe des tas de questions pièges à éviter pour faire bonne impression au DRH. Ces questions tordues sont généralement posées pour analyser le degré de répartie, l’analyse critique, voire l’humour des candidats. Hum … Combien de fois les aiguilles d’une montre se chevauchent-elles ?

4. Les pièges lors d’un premier rendez-vous : c’est vous-même !

erreur premiere rencontre

Et voici les erreurs à éviter lors d’un premier rendez-vous professionnel ou personnel (liste non exhaustive) :

  • parler trop ou pas assez de vous
  • vous plaindre, être trop curieux en posant trop de questions
  • être trop sûr de vous
  • ne pas écouter l’autre
  • parler de sujets qui fâchent

Bref. Au lieu de pointer ce qu’il ne faut pas faire lors d’un premier rendez-vous, voici un article sur comment améliorer ses relations avec les autres ?

 Pour ouvrir le débat : si l’on arrive à contenir ses jugements lors d’une première rencontre, nous serons ouverts à beaucoup plus d’expériences sociales, nous nouerons des amitiés et obtiendrons des relations inattendues. So Pulse ! 
Connaissez-vous d’autres erreurs à éviter lors d’un premier rendez-vous ?

Référence :

  • ANN DEMARAIS, VALERIE WHITE. C’est la première impression qui compte. Editions Eyrolles, 2005.
Share: